Posted: Updated:

Soucieuses de s’engager dans la transition énergétique en consommant de l’électricité d’origine renouvelable, des entreprises mais également des particuliers souscrivent des « contrats verts » auprès de leur fournisseur d’énergie. Comment savoir d’où provient cette électricité et vérifier sa nature renouvelable ? Explications.

Le nombre de contrats d’électricité verte souscrits progresse. En France, toutes offres confondues, il aurait ainsi quadruplé entre 2014 et 2018[1]. En revanche, la question de la provenance de l’énergie est délicate. Comme l’explique l’Ademe, « une fois injectée sur le réseau électrique, il n’est plus possible de distinguer l’origine de l’électricité ». Dans le cas des contrats verts, le fournisseur s’engage néanmoins à compenser la consommation du client en achetant de l’électricité issue d’une installation d’énergie renouvelable. Pour 1 kWh acheté et consommé dans le cadre d’une offre verte, 1 kWh issu du renouvelable est injecté sur le réseau.

Les garanties d’origine (GO) constituent un outil de traçabilité de l’origine de l’électricité. Nées d’une directive européenne (2001//77/CE), elles sont publiques. Le fournisseur d’énergie achète des garanties d’origine afin, précisément, de garantir l’injection d’EnR à hauteur de l’énergie consommée. Cependant, toutes les GO ne sont pas au même prix, selon leur provenance (France, Europe…) et les sites de production, plus ou moins récents.

Comment choisir son contrat vert ?

« De nombreuses discussions ont lieu dans la profession à propos des garanties d’origine et de la traçabilité de l’énergie. Plusieurs initiative ont vu le jour récemment, lancées par des fournisseurs, parfois en association avec des producteurs d’électricité renouvelable. Des associations ont aussi publié des classements d’offres d’électricité verte. Enfin, l’Ademe prépare un label qui permettrait de caractériser ces offres. », explique Alexandre Soroko, responsable Transition énergétique chez GazelEnergie. « Pour l’heure, il existe des contrats de fourniture d’électricité avec une énergie d’origine renouvelable et française. Plus les attentes du consommateur seront spécifiques en ce qui concerne la localisation de la production et le type de technologie (hydraulique, solaire, éolien…), plus l’offre pourra être chère. En tout état de cause, le consommateur pourra toujours connaître et choisir localisation et technologie. »

Pour les Grands Comptes, les PPA (Power Purchase Agreement) constituent une alternative très intéressante et pertinente au simple achat de garanties d’origine. Ce contrat est en effet conclu entre un producteur d’énergie renouvelable, disposant d’une installation de production identifiée, et un consommateur – généralement une grande entreprise. Il permet ainsi d’acheter directement auprès du producteur de l’énergie verte. Le PPA est, en outre, un outil précieux pour stabiliser ses coûts d’approvisionnement dans un marché très volatile…

© AdC – L’Agence de contenu

Publications similaires

Dans le cadre de la publication des Futurs Energétiques 2050, le gestionnaire du réseau électrique...

L’installation dans la durée du conflit russo-ukrainien complique l’approvisionnement du continent...

Le gouvernement vient en aide aux entreprises. Avec un plan de résilience, il vise notamment à...

Posted: Updated:

Soucieuses de s’engager dans la transition énergétique en consommant de l’électricité d’origine renouvelable, des entreprises mais également des particuliers souscrivent des « contrats verts » auprès de leur fournisseur d’énergie. Comment savoir d’où provient cette électricité et vérifier sa nature renouvelable ? Explications.

Le nombre de contrats d’électricité verte souscrits progresse. En France, toutes offres confondues, il aurait ainsi quadruplé entre 2014 et 2018[1]. En revanche, la question de la provenance de l’énergie est délicate. Comme l’explique l’Ademe, « une fois injectée sur le réseau électrique, il n’est plus possible de distinguer l’origine de l’électricité ». Dans le cas des contrats verts, le fournisseur s’engage néanmoins à compenser la consommation du client en achetant de l’électricité issue d’une installation d’énergie renouvelable. Pour 1 kWh acheté et consommé dans le cadre d’une offre verte, 1 kWh issu du renouvelable est injecté sur le réseau.

Les garanties d’origine (GO) constituent un outil de traçabilité de l’origine de l’électricité. Nées d’une directive européenne (2001//77/CE), elles sont publiques. Le fournisseur d’énergie achète des garanties d’origine afin, précisément, de garantir l’injection d’EnR à hauteur de l’énergie consommée. Cependant, toutes les GO ne sont pas au même prix, selon leur provenance (France, Europe…) et les sites de production, plus ou moins récents.

Comment choisir son contrat vert ?

« De nombreuses discussions ont lieu dans la profession à propos des garanties d’origine et de la traçabilité de l’énergie. Plusieurs initiative ont vu le jour récemment, lancées par des fournisseurs, parfois en association avec des producteurs d’électricité renouvelable. Des associations ont aussi publié des classements d’offres d’électricité verte. Enfin, l’Ademe prépare un label qui permettrait de caractériser ces offres. », explique Alexandre Soroko, responsable Transition énergétique chez GazelEnergie. « Pour l’heure, il existe des contrats de fourniture d’électricité avec une énergie d’origine renouvelable et française. Plus les attentes du consommateur seront spécifiques en ce qui concerne la localisation de la production et le type de technologie (hydraulique, solaire, éolien…), plus l’offre pourra être chère. En tout état de cause, le consommateur pourra toujours connaître et choisir localisation et technologie. »

Pour les Grands Comptes, les PPA (Power Purchase Agreement) constituent une alternative très intéressante et pertinente au simple achat de garanties d’origine. Ce contrat est en effet conclu entre un producteur d’énergie renouvelable, disposant d’une installation de production identifiée, et un consommateur – généralement une grande entreprise. Il permet ainsi d’acheter directement auprès du producteur de l’énergie verte. Le PPA est, en outre, un outil précieux pour stabiliser ses coûts d’approvisionnement dans un marché très volatile…

© AdC – L’Agence de contenu

Publications similaires

Dans le cadre de la publication des Futurs Energétiques 2050, le gestionnaire du réseau électrique...

L’installation dans la durée du conflit russo-ukrainien complique l’approvisionnement du continent...

Le gouvernement vient en aide aux entreprises. Avec un plan de résilience, il vise notamment à...