Posted: Updated:

Annoncé début septembre 2020, le plan France Relance doit permettre de préparer la France de 2030. Dans ce cadre, 1,2 milliards d’euros sont consacrés à la décarbonation de l’industrie d’ici à 2022.

Le plan France Relance consacre 1,2 milliards d’euros à la décarbonation de l’industrie d’ici à 2022, dont 200 millions d’euros inscrits pour 2020, puis 500 millions d’euros en et 2022. L’objectif est de préserver l’environnement et la compétitivité du secteur.  Car, malgré une baisse de 40 % de ses émissions ces 20 dernières années, l’industrie est encore la source de près de 20 % des émissions de gaz à effet de serre françaises, selon le gouvernement qui prévoit une réduction des émissions de plus de 30 % d’ici 2030.  Le secteur industriel doit ainsi atteindre un budget carbone de 51 MtCO2 sur la période 2029-2033.

Fonds Chaleur, BCIAT, CEE : les dispositifs d’aide à l’efficacité énergétique et décarbonation 

Dans le cadre du volet décarbonation, plusieurs nouveaux dispositifs de soutien ouverts aux entreprises industrielles de toutes tailles ont été mis en place dès septembre 2020. En complément du Fonds Chaleur et du dispositif des Certificats d’Economies d’Energie, le gouvernement a ainsi mis en œuvre un Fonds Décarbonation pour développer un soutien financier dans la durée. Les projets industriels soutenus bénéficient d’aides à l’investissement de la part de l’Ademe, comme c’est habituellement le cas dans le cadre de l’Appel à projet Biomasse Chaleur Industrie Agriculture et Tertiaire (BCIAT), mais également d’une aide de fonctionnement sur 15 ans à partir de la mise en service de l’installation. Cette aide est réservée aux projets biomasse supérieurs à 12 000 MWh/an visant à alimenter les industries manufacturières.

Depuis son lancement – et jusqu’en avril dernier, 39 projets « Chaleur Biomasse » ont été sélectionnés. Ils bénéficieront d’une enveloppe globale de 380 M€ d’investissements industriels à l’échelle nationale mais également de 110 M€ d’aide à l’investissement des fonds chaleur et fonds décarbonation. 182 M€ d’aide au fonctionnement du fonds décarbonation pour l’industrie viennent aussi soutenir les projets lauréats.

Le gouvernement a également mis en place un plan de soutien à l’investissement industriel pour une meilleure efficacité énergétique à travers deux mesures :

  • Un guichet de soutien, destiné à des entreprises industrielles désireuses d’obtenir des subventions pour leurs projets, d’une valeur de moins de 3 millions d’euros. En plus des 17 catégories d’investissement décrétées fin 2020, quatre nouvelles catégories ont été ajoutées fin mai avec des taux d’aides rehaussés pouvant atteindre 50% de leur investissement pour les PME. 
  • L’exécutif a enfin mis en œuvre un appel à projets pour l’efficacité énergétique et l’évolution des procédés au service de la décarbonation de l’industrie. Dans ce cadre, 32 lauréats ont été sélectionnés fin avril pour un montant d’aides totales de plus de 235 millions d’euros.

© AdC – L’Agence de Contenu

 

Publications similaires

L’actuelle hausse des prix de l’électricité en Europe contraint les gouvernements à envisager des...

La Commission européenne doit dévoiler le 14 juillet une réforme permettant de répondre aux...

A compter du 30 juin 2021, les garanties d’origine françaises pourront être exportées pour être...

Posted: Updated:

Annoncé début septembre 2020, le plan France Relance doit permettre de préparer la France de 2030. Dans ce cadre, 1,2 milliards d’euros sont consacrés à la décarbonation de l’industrie d’ici à 2022.

Le plan France Relance consacre 1,2 milliards d’euros à la décarbonation de l’industrie d’ici à 2022, dont 200 millions d’euros inscrits pour 2020, puis 500 millions d’euros en et 2022. L’objectif est de préserver l’environnement et la compétitivité du secteur.  Car, malgré une baisse de 40 % de ses émissions ces 20 dernières années, l’industrie est encore la source de près de 20 % des émissions de gaz à effet de serre françaises, selon le gouvernement qui prévoit une réduction des émissions de plus de 30 % d’ici 2030.  Le secteur industriel doit ainsi atteindre un budget carbone de 51 MtCO2 sur la période 2029-2033.

Fonds Chaleur, BCIAT, CEE : les dispositifs d’aide à l’efficacité énergétique et décarbonation 

Dans le cadre du volet décarbonation, plusieurs nouveaux dispositifs de soutien ouverts aux entreprises industrielles de toutes tailles ont été mis en place dès septembre 2020. En complément du Fonds Chaleur et du dispositif des Certificats d’Economies d’Energie, le gouvernement a ainsi mis en œuvre un Fonds Décarbonation pour développer un soutien financier dans la durée. Les projets industriels soutenus bénéficient d’aides à l’investissement de la part de l’Ademe, comme c’est habituellement le cas dans le cadre de l’Appel à projet Biomasse Chaleur Industrie Agriculture et Tertiaire (BCIAT), mais également d’une aide de fonctionnement sur 15 ans à partir de la mise en service de l’installation. Cette aide est réservée aux projets biomasse supérieurs à 12 000 MWh/an visant à alimenter les industries manufacturières.

Depuis son lancement – et jusqu’en avril dernier, 39 projets « Chaleur Biomasse » ont été sélectionnés. Ils bénéficieront d’une enveloppe globale de 380 M€ d’investissements industriels à l’échelle nationale mais également de 110 M€ d’aide à l’investissement des fonds chaleur et fonds décarbonation. 182 M€ d’aide au fonctionnement du fonds décarbonation pour l’industrie viennent aussi soutenir les projets lauréats.

Le gouvernement a également mis en place un plan de soutien à l’investissement industriel pour une meilleure efficacité énergétique à travers deux mesures :

  • Un guichet de soutien, destiné à des entreprises industrielles désireuses d’obtenir des subventions pour leurs projets, d’une valeur de moins de 3 millions d’euros. En plus des 17 catégories d’investissement décrétées fin 2020, quatre nouvelles catégories ont été ajoutées fin mai avec des taux d’aides rehaussés pouvant atteindre 50% de leur investissement pour les PME. 
  • L’exécutif a enfin mis en œuvre un appel à projets pour l’efficacité énergétique et l’évolution des procédés au service de la décarbonation de l’industrie. Dans ce cadre, 32 lauréats ont été sélectionnés fin avril pour un montant d’aides totales de plus de 235 millions d’euros.

© AdC – L’Agence de Contenu

 

Publications similaires

L’actuelle hausse des prix de l’électricité en Europe contraint les gouvernements à envisager des...

La Commission européenne doit dévoiler le 14 juillet une réforme permettant de répondre aux...

A compter du 30 juin 2021, les garanties d’origine françaises pourront être exportées pour être...