Posted: Updated:

Dans un contexte de hausse des prix de l’énergie et d’augmentation des sorties d’obligation d’achat, GazelEnergie propose des offres flexibles permettant à chaque acteur de valoriser au mieux sa production, selon ses contraintes et son appétence au risque. CPPA, prix spot, opportunités offertes par les parcs éoliens : le point sur les offres du moment.

Parcs éoliens et sortie d’obligation d’achat : identifier les opportunités

Le marché de l’énergie mondiale est au cœur d’un véritable orage. Très marquée depuis mars 2020, la tendance à la hausse des prix de l’électricité et du gaz s’explique par plusieurs raisons : une faible disponibilité du parc nucléaire, des stocks de gaz en berne, de très fortes tensions géopolitiques avec la Russie, sans oublier une politique volontariste sur le CO2. Parallèlement à ce marché énergétique en hausse, le volume des actifs éoliens sortant d’obligation d’achat (« OA ») est aussi en forte augmentation et pourrait atteindre 1GW par an dans les prochaines années. Or, la combinaison des niveaux de prix élevés sur le marché de l’énergie et la forte hausse d’actifs éoliens avec la sortie d’obligation d’achat représente de nombreuses opportunités pour les propriétaires d’actifs.

CPPA ou fourniture d’électricité renouvelable, des offres flexibles pour valoriser sa production

Afin de venir en aide à ses clients, GazelEnergie a mis en œuvre une stratégie spécifique. « En tant qu’agrégateur, nous proposons de valoriser trois commodités : l’énergie, les garanties de capacité et les garanties d’origine », expliquait Bénédicte Vignoboul, responsable PPA et agrégation chez GazelEnergie, à l’occasion d’un webinaire sur la valorisation des actifs renouvelables sans régime de soutien. « Nous les considérons comme des commodités susceptibles d’être valorisées ensemble ou séparément ». 

L’énergéticien propose trois offres flexibles permettant à chaque acteur de valoriser au mieux sa production, selon ses contraintes et son appétence au risque : « Toutes nos offres peuvent s’intégrer dans des écosystèmes de type fourniture d’électricité renouvelable pour les fournisseurs verts BtoC ou vers des CPPA (Corporate Power Purchase Agreements) » poursuit la responsable. D’ores et déjà, près de 50 actifs éoliens et hydrauliques et une dizaine de producteurs ont été séduits par cette offre plurielle. Parmi ces offres, figure une rémunération en euros /MWh fixée lors de la signature. « Cette formule se rapproche le plus du tarif d’obligation d’achat. Mais si elle est très simple et très visible, cette offre ne permet pas de profiter des opportunités de marché » explique Bénédicte Vignoboul.

Le choix des PPA « marché »

Plus séduisante auprès des clients, l’offre indexée sur les prix forward consiste en une formule établie contractuellement et ouvrant la possibilité de fixer en plusieurs fois le sous-jacent marché : « cette solution permet de fixer le prix avant la livraison et d’avoir une visibilité suffisante tout en permettant d’obtenir des opportunités de marché », poursuit la responsable PPA de Gazel Energie. C’est aussi la solution qu’a choisie de mettre en œuvre le gestionnaire d’actifs indépendant RES France : « nous aimons être au plus près des marchés et bien comprendre la performance des actifs », explique Nicolas Lanoue de Menthon, Commercial Manager chez RES. « Nous apprécions tout particulièrement cette formule car elle permet notamment de comparer les agrégateurs entre eux, sur le même timing, et de valoriser les garanties d’origine et les garanties de marché selon les opportunités de marchés et d’autres considérations (stratégie RSE par exemple) ».

Gazel Energie propose aussi une troisième offre : une rémunération en euros/MWh indexée sur les prix forward pour les blocs d’énergie fixés ex-ante sur les marchés et les prix spot pour les volumes produits au-dessus ou en deçà du bloc vendu ex-ante. « Très courante dans la fourniture aux industriels, cette solution est assez nouvelle pour les producteurs » conclut Bénédicte Vignoboul. « Elle permet aux acheteurs d’énergie de bénéficier d’opportunités sur les prix spots ».

 

© AdC – L’Agence de Contenu

 

 

 

 

 

 

Publications similaires

Le standard international GHG Protocol, Greenhouse Gas Protocol (Protocole gaz à effet de serre) a...

Le dispositif ARENH est au cœur du marché énergétique en France et va évoluer en 2022 avec un...

L’actuelle hausse des prix de l’électricité en Europe contraint les gouvernements à envisager des...

Posted: Updated:

Dans un contexte de hausse des prix de l’énergie et d’augmentation des sorties d’obligation d’achat, GazelEnergie propose des offres flexibles permettant à chaque acteur de valoriser au mieux sa production, selon ses contraintes et son appétence au risque. CPPA, prix spot, opportunités offertes par les parcs éoliens : le point sur les offres du moment.

Parcs éoliens et sortie d’obligation d’achat : identifier les opportunités

Le marché de l’énergie mondiale est au cœur d’un véritable orage. Très marquée depuis mars 2020, la tendance à la hausse des prix de l’électricité et du gaz s’explique par plusieurs raisons : une faible disponibilité du parc nucléaire, des stocks de gaz en berne, de très fortes tensions géopolitiques avec la Russie, sans oublier une politique volontariste sur le CO2. Parallèlement à ce marché énergétique en hausse, le volume des actifs éoliens sortant d’obligation d’achat (« OA ») est aussi en forte augmentation et pourrait atteindre 1GW par an dans les prochaines années. Or, la combinaison des niveaux de prix élevés sur le marché de l’énergie et la forte hausse d’actifs éoliens avec la sortie d’obligation d’achat représente de nombreuses opportunités pour les propriétaires d’actifs.

CPPA ou fourniture d’électricité renouvelable, des offres flexibles pour valoriser sa production

Afin de venir en aide à ses clients, GazelEnergie a mis en œuvre une stratégie spécifique. « En tant qu’agrégateur, nous proposons de valoriser trois commodités : l’énergie, les garanties de capacité et les garanties d’origine », expliquait Bénédicte Vignoboul, responsable PPA et agrégation chez GazelEnergie, à l’occasion d’un webinaire sur la valorisation des actifs renouvelables sans régime de soutien. « Nous les considérons comme des commodités susceptibles d’être valorisées ensemble ou séparément ». 

L’énergéticien propose trois offres flexibles permettant à chaque acteur de valoriser au mieux sa production, selon ses contraintes et son appétence au risque : « Toutes nos offres peuvent s’intégrer dans des écosystèmes de type fourniture d’électricité renouvelable pour les fournisseurs verts BtoC ou vers des CPPA (Corporate Power Purchase Agreements) » poursuit la responsable. D’ores et déjà, près de 50 actifs éoliens et hydrauliques et une dizaine de producteurs ont été séduits par cette offre plurielle. Parmi ces offres, figure une rémunération en euros /MWh fixée lors de la signature. « Cette formule se rapproche le plus du tarif d’obligation d’achat. Mais si elle est très simple et très visible, cette offre ne permet pas de profiter des opportunités de marché » explique Bénédicte Vignoboul.

Le choix des PPA « marché »

Plus séduisante auprès des clients, l’offre indexée sur les prix forward consiste en une formule établie contractuellement et ouvrant la possibilité de fixer en plusieurs fois le sous-jacent marché : « cette solution permet de fixer le prix avant la livraison et d’avoir une visibilité suffisante tout en permettant d’obtenir des opportunités de marché », poursuit la responsable PPA de Gazel Energie. C’est aussi la solution qu’a choisie de mettre en œuvre le gestionnaire d’actifs indépendant RES France : « nous aimons être au plus près des marchés et bien comprendre la performance des actifs », explique Nicolas Lanoue de Menthon, Commercial Manager chez RES. « Nous apprécions tout particulièrement cette formule car elle permet notamment de comparer les agrégateurs entre eux, sur le même timing, et de valoriser les garanties d’origine et les garanties de marché selon les opportunités de marchés et d’autres considérations (stratégie RSE par exemple) ».

Gazel Energie propose aussi une troisième offre : une rémunération en euros/MWh indexée sur les prix forward pour les blocs d’énergie fixés ex-ante sur les marchés et les prix spot pour les volumes produits au-dessus ou en deçà du bloc vendu ex-ante. « Très courante dans la fourniture aux industriels, cette solution est assez nouvelle pour les producteurs » conclut Bénédicte Vignoboul. « Elle permet aux acheteurs d’énergie de bénéficier d’opportunités sur les prix spots ».

 

© AdC – L’Agence de Contenu

 

 

 

 

 

 

Publications similaires

Le standard international GHG Protocol, Greenhouse Gas Protocol (Protocole gaz à effet de serre) a...

Le dispositif ARENH est au cœur du marché énergétique en France et va évoluer en 2022 avec un...

L’actuelle hausse des prix de l’électricité en Europe contraint les gouvernements à envisager des...